ÉCOLIERS MASQUÉS POUR LA RENTRÉE

Au Rwanda, après plus de 7 mois sans cours, à cause de l’épidémie de coronavirus, certains enfants ont retrouvé le chemin de l’école … (élèves de 5 et 6 ème année de primaire ) ; le masque est obligatoire, même pour un enfant de 3 ans (maternelle) !

Ils n’étaient pas nombreux

Difficultés économiques des parents ? La direction de l’École primaire de Nyabigoma (Paroisse de Rasano) nous a annoncé que la première journée n’a pas répondu à leurs attentes : ils étaient très peu nombreux à revenir à l’école.

2 novembre 2020
Des enfants masqués mais heureux de pouvoir reprendre l’école

Sur le total de 57 enfants attendus ( 2 dernières années du primaire ), ils n’étaient que 28 ! Il y a à faire pour les enseignants déjà présents. Un travail énorme pour attirer le reste.

Les enseignants de l’école
Rentrée en petit effectif pour respecter les gestes barrières !

Posté par Céline D.

3 réflexions sur « ÉCOLIERS MASQUÉS POUR LA RENTRÉE »

  1. Bonsoir à tous,
    Voici une belle initiative, Père Protogène !
    La distance avec le Rwanda « Pays aux mille collines » se raccourcit.
    Nous avons la chance de voir debout et suivre ce projet de la construction d’une nouvelle école.
    Nous pourrons aussi suive les projet de l’hôpital et des femmes …
    Je reste très attachée à ce beau pays et à ses habitants si accueillants.
    A bientôt pour lire de nouvelles informations !
    Jacqueline

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.