Tous les articles par ukurikiyumukizadieudonn

Premier jour de la Rentrée scolaire du deuxième et du troisième trimestre 2021

Ce lundi le 19 avril 2021 , sur tout le territoire rwandais, beaucoup d’enfants d’âge scolaire sont revenus timidement à l’école pour continuer leurs études.

Ces enfants et leurs instituteurs viennent de passer deux semaines en vacances de Pâques! Ceux de premier cycle commencent le deuxième trimestre, et le III trimestre pour les autres. Voilà une des conséquences de la Covid 19 sur l’éducation au Rwanda; l’année ne sera pas terminée en même temps!

PARTICIPATION DES ECOLIERS

Selon des rapports des différents directeurs des établissements voisins, la fréquentation n’est pas du tout satisfaisante! A Nyabigoma, par exemple, nous avons accecuilli146 seulement comparativement aux 325 enregistrés.

Jusqu’à présent, nous ne savons pas pourquoi! S’agit-il du problème de pauvreté ou du manque des besoins de première nécessité? Avec le communiqué envoyé aux familles et aux autorités locales, nous avons l’espoir que tous les enfants reviendront sans trop de retard.

Par contre, si certains enfants s’absentent , les finalistes, c’est-à-dire ceux du 6ième, participent activement parce qu’ils se préparent aux examens nationaux du 12 au 16 juillet 2021.

Ecoliers de sixième(finalistes)

Que Dieu nous aide à l’accomplissement de notre noble mission! « Imana Ibampere umugisha mwese! »(Et Que Dieu vous comble, à vous tous, de ses bénédictions)

Posté par UKURIKIYUMUKIZA D.

NYABIGOMA ET SES NOUVELLES CLASSES

L’école primaire Nyabigoma A a eu la chance d’avoir 4 nouvelles classes : 3 par le gouvernement soutenu par Banque Mondiale et 1 par nos amis de RENNES (France).

En effet, afin de diminuer le taux de surpopulation des enfants dans les salles de classe, le gouvernement rwandais, en partenariat avec la Banque Mondiale, a organisé un projet de construction de nombreuses salles de classes dont la plupart sont actuellement en cours.

Nyabigoma et ses classes
Toutes les classes à Nyabigoma

Chez nous, dans les Secteurs de BWEYEYE et BUTARE, les écoles construites grâce au financement du gouvernement ont eu un retard terrible : d’un côté, les portes et les fenêtres sont fabriquées sur terrain, de l’autre (de la part de BM /Banque Mondiale) elles vont être fournies par les entrepreneurs (que nous ignorons) .

Suite à l’augmentation du nombre d’ écoliers, surtout en première année primaire, on est donc obligé de mettre les enfants dans ces classes qui ne sont pas encore finies. Pourtant, dans les autres Provinces, surtout au Sud du pays , tous les travaux ont été terminés à temps.

Ils s'entassent dans une classe en construction
Les enfants dans une classe qui n’est pas encore terminée

Le comble du désastre est à l’Ouest. Lorsque la pluie tombe et que le vent souffle, nos enfants sont très gênés ! Évidemment, ils ne peuvent pas continuer les études. Quand il pleut en abondance, ils s’en vont dans les autres classes à la recherche d’un abri. Dans ce cas, comment faire respecter les distanciations et les mesures barrières ?

C’est un sérieux problème que connaissent plusieurs écoles. Cela peut entrainer chez les enfants, autant les maladies que les échecs. Et quand nous demandons les raisons de ce retard, les autorités nous disent que ce problème va être résolu d’ici peu de jours. Mais c’est quand ?

Au niveau de Secteur (Bweyeye), on nous a dit qu’à la fin du mois de mars, il y aurait l’inauguration de certaines salles de classes. Allez donc comprendre ! Inauguration des salles qui ne sont pas terminées ?
Je pense que le mois d’avril va passer aussi !

Classes inachevées
Une classe terminée et 3 autres inachevées

Nous nous réjouissons de votre aide qui nous a permis de terminer une classe dans les meilleurs délais. Sans cette classe, où seraient nos écoliers ? Nous vous en sommes vraiment très reconnaissants.

Posté par Dieudonné UK.

DES CATASTROPHES NATURELLES À RASANO?

Géographiquement, plus on monte en altitude plus la température diminue. C’est pour cette raison que la région montagneuse de RASANO a toujours de la pluie torrentielle ; chaque fois elle tombe avec le vent ou sous forme d’un solide tas de grêle.

L’année passée 2020, notre région de Rasano a été totalement dévastée par cette sorte de précipitation. Les plantations de bananes, de maïs… ou les toitures de vieilles maisons, ont été complètement détruites.

Heureusement que les familles qui sont trop touchées, surtout celles qui ont perdu leurs maisons, ont reçu une aide de tôles octroyées et livrées par MINEMA (Ministry of Emergency Management = Ministère chargé de la Gestion des Urgences).

Dons des tôles aux sinistrés

ENFIN, LE SOURIRE AUX ENFANTS DE NYABIGOMA!

Parfois ces familles ont des enfants dans notre école. Grâce aux différents dons et messages de fraternité envoyés par Maman Céline (catéchiste française), les enfants de Nyabigoma ont retrouvé le sourire comme s’ils avaient rencontré le Père Noël ! Ce sont des dons distribués aux plus nécessiteux d’entre eux. Nous voulons vous exprimer leurs sincères remerciements.

Par contre, parmi les dix enfants qui ont commencé la correspondance avec leurs amis français, il y en a une qui répond au nom de IRAMBONA Sabine, qui est partie ailleurs, dans un autre établissement. Elle continue ses études à Bweyeye (à 40 km de Nyabigoma).

Que Dieu vous bénisse ! « Imana ibahe umugisha! »

Posté par Jean de Dieu UKURIKIYUMUKIZA

Œuvres Caritatives au sein de l’École primaire Nyabigoma

Dans cet article, je vais vous parler de la naissance de l’école primaire Nyabigoma, pourquoi elle se nomme NYABIGOMA A, et les œuvres caritatives qui sont la marque de son identité catholique.

LA NAISSANCE DE NYABIGOMA A

L’école primaire Saint Dominique Savio de NYABIGOMA A , est la seule école catholique (privée) dans le territoire administratif de BWEYEYE, District de RUSIZI.

Elle a été fondée en 2007 par le Père Protogène BUTERA quand il était Curé de la paroisse Sainte Mère de Dieu de Nyabitimbo. Il avait un double but : faciliter les enfants qui faisaient de longs trajets pour accéder à l’éducation et minimiser le taux d’abandon vu que les autres établissements scolaires étaient très loin des domiciles de ces enfants.

JALOUSIE OU CONCURRENCE ?

Les bonnes œuvres ne manquent pas de contre-succès ! Cette année 2007, les Protestants de l’EAR (Église Anglicane au Rwanda) avec le soutien d’un chef du Secteur administratif de BWEYEYE, appelé RUKUNDO Octave, ont commencé une propagande contre notre projet sous prétexte que les salles en planches ne seraient pas permises pour accueillir dignement les enfants. Ne servent-elles pas encore ?

Sans surprise, ils (Protestants) aussi commencèrent les travaux de construction de 3 salles de classes en briques cuites (en 2008). Ces travaux vite terminés, ils ont cherché à accueillir tous les enfants sans tenir compte de notre présence avant eux.

Quelle bataille ! C’est ici que le Père Protogène a invité les catholiques à montrer ou défendre la raison de leur espérance. La bataille semblait être gagnée, car nous avions eu le soutien inattendu de nombreux membres des autres confessions (Adventistes, Baptistes…)

Curieusement, cette année scolaire 2007/2008, celui qui était chargé de l’éducation dans le District de RUSIZI,
Mr Charles NTIBAZIYAREMYE, a décidé que ces deux établissements (à 500 m de distance l’un de l’autre) ouvrent les portes en même temps parce que gérés par deux confessions religieuses différentes.

Cela nous a montré un manque de discernement dans la prise de décision de ce dirigeant. En effet, ce qui n’était que jalousie pour certains, était simplement une belle concurrence ! C’est pour cela qu’il y a NYABIGOMA A (catholique) et NYABIGOMA B (protestant).

SITUATION ACTUELLE ET NOTRE CHARITÉ

Aujourd’hui, notre établissement scolaire compte 335 élèves (sur 370 attendus) répartis en deux cycles ; le premier commence en 1ère année jusqu’en 3ème année , soit 245 élèves et le second en 4ème jusqu’en 6ème année (fin du primaire) soit 90 élèves.

Dans les moments difficiles, nos écoliers ont l’habitude de s’entraider mutuellement. Chaque fois que l’un d’entre eux perd un membre de la famille, ils se réunissent et collectent autant de vivres qu’ils peuvent ; parfois ils utilisent leur force musculaire en allant cultiver ou sarcler les champs de l’éprouvé…

Visites chez l'élève éprouvé
Les élèves apportent de la nourriture à la maison de l’éprouvé

Par exemple, au début de ce mois de Février 2021, quand deux enfants (confrères) de même classe ont perdu leurs papas, nos écoliers ont pu collecter divers vivres pour les soutenir, leur rendre visite et leur montrer qu’ils sont avec eux dans ces dures épreuves.

La collecte des vivres pour la famille éprouvée
Une famille reçoit les dons des autres élèves

Autant d’œuvres caritatives qui deviennent de plus en plus la marque de l’identité vraiment catholique parce qu’elles touchent tous les enfants, sans distinction aucune. C’est peu de choses, mais c’est réconfortant. Parfois les bénéficiaires appartiennent aux autres confessions !

La collecte est bien répartie.
L’enfant d’autre confession bien entourée par les autres élèves.

Vous qui ne cessez de penser à nous,
nous vous confions à la Vierge Marie
notre Dame de la Route.

Bon temps de Carême à vous tous !

Posté par Jean de Dieu UKURIKIYUMUKIZA

Le Nouvel Evêque de Cyangugu a visité la paroisse Rasano

Quelle si bonne nouvelle d’avoir reçu dans notre paroisse de RASANO l’un des successeurs de Saint Pierre venu nous voir!

Même si c’est le Carême, nous chrétiens du Diocèse de Cyangugu nous sommes enthousiasmés. Trois ans venaient de s’écouler sans Evêque ordinaire après la mort de son Excellence Monseigneur Jean Damascène BIMENYIMANA survenue en 2018. Canoniquement, notre Diocèse était sous l’autorité de l’Administrateur Apostolique , Mgr Célestin HAKIZIMANA , Evêque ordinaire de Gikongoro.

Le 06 Février 2021 (à midi, heure de Rome et 13 heures au Rwanda), le Saint-Père Francis a nommé le Révérend Père Edouard SINAYOBYE, qui était Recteur du Grand séminaire propédeutique de NYUMBA(diocèse de BUTARE), comme Evêque ordinaire du Diocèse de Cyangugu.

Sa première visite dans notre paroisse!

Ce vendredi 05 Mars 2021 , quatre personnalités du Diocèse sont arrivées sur la terre de RASANO: Mgr Célestin HAKIZIMANA , Evêque ordinaire de Gikongoro et Mgr Edouard SINAYOBYE , Evêque élu de Cyangugu .

Ils étaient accompagnés par Mgr Prudence RUDASINGWA ,Coordinateur Pastoral du Diocèse Cyangugu ainsi que Monsieur l’Abbé Athanase KOMERUSENGE, Chancelier de notre Diocèse . Ils ont été chaleureusement accueillis par le corps sacerdotal de RASANO.

Mgr Edouard Sinayobye à Rasano
Les hôtes au presbytère de Rasano

Cette visite pastorale avait pour but de montrer au nouvel Evêque la situation géographique et sociale de la Paroisse, et de connaitre les Prêtres avec lesquels il va travailler dans la vigne du Seigneur.

Comme son ordination épiscopale est prévue le 25 mars , fête de l’Annonciation, que Dieu descende sur lui ses grâces et que la Vierge Marie le protège afin d’accomplir convenablement sa mission!

Et vous aussi, nous vous souhaitons un très beau temps de Carême qui nous conduit vers les joies de Pâques.

Posté par Dieudonné UK.

EXPANSION DES ÉCOLES CATHOLIQUES A RASANO

J’ai beaucoup apprécié vos témoignages sur RASANO que certains d’entre vous ont visité. Comme plusieurs articles soulignent votre attachement aux valeurs transmises par les écoles catholiques et votre amour pour les enfants qui y sont éduqués, j’ai voulu tracer succinctement l’histoire d’une telle éducation dans notre région.

Quid de notre paroisse?

La Paroisse de Rasano est créée le 20 juillet 2012. Elle comprend 3 Centrales(équivalant des clochers): Gasumo , Bweyeye et Rasano. Elle compte 74 Communautés Ecclésiales de Base(CEB). La population totale est de 26.792 (2020) habitants dont 22.7% de catholiques(6.198). La majorité a moins de 15 ans.

Population de RASANO
Jeune population de RASANO(2017)

Notre Paroisse se situe , administrativement, dans le District de RUSIZI(Ouest du Rwanda), dans les deux Secteurs (Imirenge) BWEYEYE(à l’Est) et BUTARE (à l’Ouest). Ces deux Secteurs comptent sept Cellules (Utugari) qui sont :Nyamuzi, Gikungu, Kiyabo , Murwa (là où il y a l’EP NYABIGOMA ) et Rasano (là où il y a le siège de la Paroisse).

Les deux autres Cellules (Nyamihanda et Rwambogo )se trouvent dans le Secteur de BUTARE. Les fidèles catholiques de notre Paroisse sont ainsi éparpillés au sein des 36 Villages (Imidugudu)dont la grande partie(au Nord)est entourée par la forêt naturelle de NYUNGWE(Parc National).

A son commencement, il était

En parlant de cette expansion, nous ne pouvons pas oublier que c’est le Père Protogène qui a préparé le terrain et entamé les travaux de la nouvelle Paroisse ( en 2006) en construisant l’habitation de Prêtres(presbytère). De plus, il a mobilisé les parents pour envoyer leurs enfants à l’école. Il a toujours dit aux natifs de RASANO qu’ils sont capables de changer leur région s’ils travaillent ensemble.

Les forces vives de Nyabigoma
P.Protogène avec les gens de Nyabigoma(2019)

Par cette mobilisation, il a construit trois établissements scolaires : Ecole Primaire Sainte Thérèse de Lisieux de BAYUMBA , École primaire Saint Casimir de NYAMIHANDA et , par après, École primaire Saint Dominique Savio de NYABIGOMA A , toujours dans la Paroisse de RASANO.

L’éducation comme clé du développement

En général, seuls les gens qui ont fréquenté l’école sont très préoccupés du développement de leur région. Ils le font mieux s’ils sont croyants, et davantage s’ils sont catholiques!

Dans ce sens , le Père Protogène BUTERA a joué un rôle très important dans l’expansion de l’enseignement catholique dans notre région appelée UBUSOZO, quand il était notre Curé ( Paroisse Nyabitimbo qui englobait l’actuelle Paroisse de Rasano, une petite partie de la Paroisse Mashyuza et de Nyakabuye) , donc une étendue terrestre qui est au bord de la rivière Rubyiro(frontière avec le BURUNDI).

En ces temps-là, il a renouvelé les salles de classes, car il savait pertinemment que l’enfant apprend mieux quand il est dans un milieu adéquat. En dehors de réhabilitation de salles de classes , il a construit de nouvelles salles de classes dans toute la paroisse. C’est lui qui a amené pour la première fois les jardins ( beautification) dans nos écoles .

L’exemple est contagieux

Il est étonnant d’entendre les responsables de l’établissement scolaire de Runyovu pour l’EMLR ( Église Méthodiste Libre du Rwanda ) le remercier car , profitant de son engagement pour l’ouverture de l’école de Nyabigoma , ils ont aussi commencé la leur. Son exemple a été donc contagieux!

Parmi ces écoles construites par l’Abbé Protogène, il y en a une qui, au début de cette année 2021, devient une école secondaire avec un cycle inférieur(=collège). Il s’agit du Groupe Scolaire Saint Casimir de Nyamihanda.

On ne sait quelle récompense octroyer à notre bon pasteur, l’Abbé Protogène , pour sa contribution à l’éducation dans notre région des montagnes et éloignée de toutes infrastructures essentielles.

Que Dieu qui l’a choisi le bénisse ! Et vous tous qui continuez de soutenir RASANO, je vous confie à notre Mère de Kibeho.

Posté par Jean de Dieu UKURIKIYUMUKIZA/Rasano.