Archives pour la catégorie Le Rwanda,

LA TENDRESSE DE DIEU, IMMENSE ET DENSE COMME LA FORÊT !

Mardi 30 juillet 2019, nous fermons nos valises. Nous nous préparons à quitter le Rwanda. Et nous prenons notre petit déjeuner à 6 h du matin. L’heure de départ est prévue à 6 h 55. Nous quittons le Centre Diocésain de Pastorale INCUTI à Cyangugu.

Nous nous dirigeons vers le parc national de Nyungwe.
Les arbres sont grands et diversifiés. Nous pouvons voir, du car, des arbustes à fleurs roses claires et plus foncées.

La végétation est splendide, majestueuse, dense, avec des fleurs. Je peux dire que la forêt est divine ! Mes sens sont en alerte. J’observe. Je ressens.

Un petit singe noir avec un collier blanc autour du cou est sur le bord de la route ou dans les arbres.

Singe au cou noir-blanc
Colobes des Grands Lacs

C’est le singe des montagnes. Pour voir les singes, il est conseillé de venir à 6 h du matin, nous disent les gardes forestiers.

Nous nous enfonçons dans la forêt. Nous voyons des militaires qui sont répartis au bord de la route. Des lampadaires se dressent pour éclairer la route et renforcer la sécurité avec la frontière du Burundi.

Nous somme maintenant à 2400 m d’altitude et nous continuons à monter. Nous nous arrêtons à l’entrée du parc (site touristique d’Uwinka) à 2 460 m d’altitude … C’est le centre de la forêt.

Une forêt qui relie deux pays

La forêt de Nyungwe, qui relie les deux pays limitrophes, est répartie ainsi : 1019 km2 sur le territoire du Rwanda,
et 660 km2 sur le territoire du Burundi.

Chose étonnante : des militaires présents demandent à Mgr d’Ornellas de les bénir !

Accueil au Centre UWINKA(NYUNGWE)
Mgr d’Ornellas au milieu des soldats et garde-forêt de Nyungwe(Centre UWINKA)

Il est possible d’aller visiter la canopée par un pont suspendu, dans le parc. Le braconnage au Rwanda est très vivement sanctionné. Cette forêt est une forêt protégée.

Canopée du Parc de Nyungwe
Canopée de Nyungwe

Mes sens sont en éveil. J’admire la beauté de la forêt primaire. Des magnifiques et majestueux arbres se dressent des profondes vallées. Les acajous, haut de 80 m cherchent la lumière.

Grands arbres de Nyungwe
Forêt profonde à perte de vue …

Je suis profondément touchée de voir et sentir la forêt originelle où l’impact de l’homme est peu présente ; cette forêt est le royaume de nombreuses espèces de faune et de flore.

Monde originel de la création
de la main de Dieu.

Je devine la Tendresse de Dieu. Je peux voir les cimes des arbres verdoyantes, faisant comme une mer verte de végétation. Magnifique !!!

Ici la réflexion du pape François « Laudato Si » « Sois loué » prend tout son sens. Ainsi tout est lié. Tous les éléments de la création, de la terre, du ciel dépendent les uns des autres et l’espèce humaine en fait partie.

Loué sois-tu, Seigneur ( Laudato, Si ) !

Posté par Jacqueline L.

Le Nouvel Evêque de Cyangugu a visité la paroisse Rasano

Quelle si bonne nouvelle d’avoir reçu dans notre paroisse de RASANO l’un des successeurs de Saint Pierre venu nous voir!

Même si c’est le Carême, nous chrétiens du Diocèse de Cyangugu nous sommes enthousiasmés. Trois ans venaient de s’écouler sans Evêque ordinaire après la mort de son Excellence Monseigneur Jean Damascène BIMENYIMANA survenue en 2018. Canoniquement, notre Diocèse était sous l’autorité de l’Administrateur Apostolique , Mgr Célestin HAKIZIMANA , Evêque ordinaire de Gikongoro.

Le 06 Février 2021 (à midi, heure de Rome et 13 heures au Rwanda), le Saint-Père Francis a nommé le Révérend Père Edouard SINAYOBYE, qui était Recteur du Grand séminaire propédeutique de NYUMBA(diocèse de BUTARE), comme Evêque ordinaire du Diocèse de Cyangugu.

Sa première visite dans notre paroisse!

Ce vendredi 05 Mars 2021 , quatre personnalités du Diocèse sont arrivées sur la terre de RASANO: Mgr Célestin HAKIZIMANA , Evêque ordinaire de Gikongoro et Mgr Edouard SINAYOBYE , Evêque élu de Cyangugu .

Ils étaient accompagnés par Mgr Prudence RUDASINGWA ,Coordinateur Pastoral du Diocèse Cyangugu ainsi que Monsieur l’Abbé Athanase KOMERUSENGE, Chancelier de notre Diocèse . Ils ont été chaleureusement accueillis par le corps sacerdotal de RASANO.

Mgr Edouard Sinayobye à Rasano
Les hôtes au presbytère de Rasano

Cette visite pastorale avait pour but de montrer au nouvel Evêque la situation géographique et sociale de la Paroisse, et de connaitre les Prêtres avec lesquels il va travailler dans la vigne du Seigneur.

Comme son ordination épiscopale est prévue le 25 mars , fête de l’Annonciation, que Dieu descende sur lui ses grâces et que la Vierge Marie le protège afin d’accomplir convenablement sa mission!

Et vous aussi, nous vous souhaitons un très beau temps de Carême qui nous conduit vers les joies de Pâques.

Posté par Dieudonné UK.

DIVERSITE DE L’AGRICULTURE ET DU PAYSAGE DU RWANDA

Quand nous sommes arrivés au Rwanda, nous avons constaté que c’est un pays aux paysages variés avec des richesses naturelles importantes tant au niveau de la forêt que de la faune sauvage, que vous aurez la possibilité de voir dans les grands parcs, après des heures de marche et de patience !

Voyage au rwanda pour voir les gorilles - Makila-Voyages
Circuit de Luxe au Rwanda, signé One&Only : à la rencontre des Gorilles, du  parc des Volcans & à Nyungwe - Privilèges Voyages

Il y a aussi un peu d’élevage , des vaches et des chèvres :

Ces richesses se développent au fur et à mesure des altitudes.
Ainsi, nous trouvons les forêts primaires remarquables à l’Ouest
et au Nord-Ouest. Des plantations de bananiers… tout près des maisons !

Les montagnes sont admirablement exploitées en une agriculture en terrasses où des céréales(blé … ) ou des légumes(pommes de terres..)sont semées

Au centre du Rwanda, nous trouvons les champs de café (à gauche) et de thé ( à droite) dans les plaines, et parfois sur les collines.

Autour des rivières et des terres humides,
nous trouvons les rizières :

Plantation du riz

A l’est, le paysage se transforme. Les montagnes disparaissent pour laisser la place à la Savane.

Nous avons été énormément émerveillés.
D’autres partages vont suivre…

Posté par Jacqueline L.

EXPANSION DES ÉCOLES CATHOLIQUES A RASANO

J’ai beaucoup apprécié vos témoignages sur RASANO que certains d’entre vous ont visité. Comme plusieurs articles soulignent votre attachement aux valeurs transmises par les écoles catholiques et votre amour pour les enfants qui y sont éduqués, j’ai voulu tracer succinctement l’histoire d’une telle éducation dans notre région.

Quid de notre paroisse?

La Paroisse de Rasano est créée le 20 juillet 2012. Elle comprend 3 Centrales(équivalant des clochers): Gasumo , Bweyeye et Rasano. Elle compte 74 Communautés Ecclésiales de Base(CEB). La population totale est de 26.792 (2020) habitants dont 22.7% de catholiques(6.198). La majorité a moins de 15 ans.

Population de RASANO
Jeune population de RASANO(2017)

Notre Paroisse se situe , administrativement, dans le District de RUSIZI(Ouest du Rwanda), dans les deux Secteurs (Imirenge) BWEYEYE(à l’Est) et BUTARE (à l’Ouest). Ces deux Secteurs comptent sept Cellules (Utugari) qui sont :Nyamuzi, Gikungu, Kiyabo , Murwa (là où il y a l’EP NYABIGOMA ) et Rasano (là où il y a le siège de la Paroisse).

Les deux autres Cellules (Nyamihanda et Rwambogo )se trouvent dans le Secteur de BUTARE. Les fidèles catholiques de notre Paroisse sont ainsi éparpillés au sein des 36 Villages (Imidugudu)dont la grande partie(au Nord)est entourée par la forêt naturelle de NYUNGWE(Parc National).

A son commencement, il était

En parlant de cette expansion, nous ne pouvons pas oublier que c’est le Père Protogène qui a préparé le terrain et entamé les travaux de la nouvelle Paroisse ( en 2006) en construisant l’habitation de Prêtres(presbytère). De plus, il a mobilisé les parents pour envoyer leurs enfants à l’école. Il a toujours dit aux natifs de RASANO qu’ils sont capables de changer leur région s’ils travaillent ensemble.

Les forces vives de Nyabigoma
P.Protogène avec les gens de Nyabigoma(2019)

Par cette mobilisation, il a construit trois établissements scolaires : Ecole Primaire Sainte Thérèse de Lisieux de BAYUMBA , École primaire Saint Casimir de NYAMIHANDA et , par après, École primaire Saint Dominique Savio de NYABIGOMA A , toujours dans la Paroisse de RASANO.

L’éducation comme clé du développement

En général, seuls les gens qui ont fréquenté l’école sont très préoccupés du développement de leur région. Ils le font mieux s’ils sont croyants, et davantage s’ils sont catholiques!

Dans ce sens , le Père Protogène BUTERA a joué un rôle très important dans l’expansion de l’enseignement catholique dans notre région appelée UBUSOZO, quand il était notre Curé ( Paroisse Nyabitimbo qui englobait l’actuelle Paroisse de Rasano, une petite partie de la Paroisse Mashyuza et de Nyakabuye) , donc une étendue terrestre qui est au bord de la rivière Rubyiro(frontière avec le BURUNDI).

En ces temps-là, il a renouvelé les salles de classes, car il savait pertinemment que l’enfant apprend mieux quand il est dans un milieu adéquat. En dehors de réhabilitation de salles de classes , il a construit de nouvelles salles de classes dans toute la paroisse. C’est lui qui a amené pour la première fois les jardins ( beautification) dans nos écoles .

L’exemple est contagieux

Il est étonnant d’entendre les responsables de l’établissement scolaire de Runyovu pour l’EMLR ( Église Méthodiste Libre du Rwanda ) le remercier car , profitant de son engagement pour l’ouverture de l’école de Nyabigoma , ils ont aussi commencé la leur. Son exemple a été donc contagieux!

Parmi ces écoles construites par l’Abbé Protogène, il y en a une qui, au début de cette année 2021, devient une école secondaire avec un cycle inférieur(=collège). Il s’agit du Groupe Scolaire Saint Casimir de Nyamihanda.

On ne sait quelle récompense octroyer à notre bon pasteur, l’Abbé Protogène , pour sa contribution à l’éducation dans notre région des montagnes et éloignée de toutes infrastructures essentielles.

Que Dieu qui l’a choisi le bénisse ! Et vous tous qui continuez de soutenir RASANO, je vous confie à notre Mère de Kibeho.

Posté par Jean de Dieu UKURIKIYUMUKIZA/Rasano.

ET SI NOUS PARLIONS DE LA CUISINE RWANDAISE?

Je vous disais que l’accueil est très important pour les Rwandais. Chez eux, nous sommes « plus importants que l’or ».

Chacun est donc touché intérieurement par cette attention attachante. Attention que j’ai ressentie à travers la cuisine rwandaise.

Oui, nous avons reçu beaucoup à travers cette préparation culinaire, à travers les plats préparés et à travers la joie et le regard pétillant des personnes qui venaient nous servir.

Fête d'inauguration de la Chapelle dans la paroisse de TYAZO
Table des plats de fête

La cuisine rwandaise est copieuse, bonne et seine. Il est possible de manger, pour le petit-déjeuner, salé ou/et sucré

Exemple : potage, omelette … café/thé, lait, confiture, miel/sucre, beurre/margarine, pains/brioches

Le repas déjeuner/ dîner peuvent se composer de différents aliments: potage, fruits : bananes, prunes du japon, fruits de la passion

riz, haricot rouge, pomme de terre, poissons , frites, sauce tomate, petits pois, oignons, carottes…

Nous avons eu l’honneur de manger une brochette de chèvre. Cuisine très appréciée par les Rwandais. Je ne connaissais pas. J’ai trouvé la viande bien cuite et très bonne.

Et un très beau et bon dessert, le jour de l’ordination du Père Védaste!!

D’où viennent tous ces différents aliments?

S’il y a plusieurs sortes d’aliments et de fruits, c’est parce que l’agriculture rwandaise est très variée en fonction de la géographie
du terroir.

D’où la belle variété de fruits et légumes au marché .

Pour tout ce travail , ce sont souvent les femmes qui se lèvent tôt, vers 4 h du matin. Elles vont aux champs, aux rizières, aux terrasses. Elles travaillent dur physiquement.

Plus tard, elles retournent chez elles pour s’occuper des enfants et de leur famille. Ensuite, elles vont tisser des relations de voisinage et d’entraide.

Leur journée est bien remplie! Malgré la fatigue et le travail dur, elles gardent toujours le sourire.

Que vous dire!

Si nous avons eu une place de choix en tant qu’hôte privilégié, par l’accueil autour de bons mets et autour de nouvelles saveurs, tous les Rwandais ne mangent pas à leur faim. Dommage!

Cela n’a pas été facile pour moi de concilier le fait de bien manger, avec les difficultés alimentaires pour d’autres, complètement affamés.
J’en conclus que les inégalités existent partout.

Posté par Jacqueline L.

RWANDA NEWS: NEIGE ET NOUVEL EVEQUE!

Le Rwanda compte 9 diocèses. Celui de Cyangugu n’avait plus d’évêque depuis la mort de Mgr Jean Damascène BIMENYIMANA en mars 2018.

Monseigneur Célestin HAKIZIMANA, évêque du diocèse voisin de Gikongoro assurait en plus l’administration de celui de Cyangugu. Il va pouvoir souffler un peu!

Bienvenu à Monseigneur Edouard SINAYOBYE, nommé le 6 février 2021. Que nos prières l’accompagnent dans sa belle mission.

Monseigneur Edouard, nouvel évêque du diocèse de Cyangugu.

DE LA NEIGE AU RWANDA!

J’ai envoyé une photo de la neige en Bretagne au directeur de l’école de Nyabigoma,il m’a répondu que le Rwanda aussi avait eu de la neige en janvier!

J’ai pensé que c’était une blague, mais non!

Champs dévastés par la grêle
Les cultures n’ont pas apprécié l’averse de neige…

Oui, il y a eu beaucoup de dégâts. A vrai dire, ce n’était pas de la neige mais plutôt de la grêle. Tout le pays en a souffert , bien qu’extrêmement étonné de voir autant de tas de boules dans les champs.

Le directeur  Jean de Dieu et les boules de neige
Jean de Dieu, directeur de l’école de Nyabigoma….

ET ENFIN RETROUVAILLES!

La belle équipe des pèlerins Rwandais de 2019, va enfin pouvoir se retrouver dimanche prochain 14 février!

Nous allons pouvoir faire de nouvelles actions pour pérenniser le soutien à nos projets.

Nous fêterons la Saint Valentin pour l’amour de ces Rwandais de Cyangugu ! Je vous dis « MUKOMERE » (Soyez forts)!

Posté par Céline D

Rentrée pour tous les primaires à RASANO!

Depuis le 18 janvier 2021, tous les enfants des 5 années de primaire peuvent retourner à l’école au Rwanda.

L’épidémie de covid avait entrainé la fermeture des écoles primaires depuis mars 2020; seuls les élèves de quatrième et cinquième année (primaire) avaient pu reprendre les cours, courant novembre.

Beaucoup d’enfants n’étaient malheureusement pas revenus à l’école de Nyabigoma, mais le directeur de l’école a fait le tour des familles afin qu’elles scolarisent leurs enfants.

L’école compte désormais 325 élèves (sur 400 attendus).

Dont114 élèves en première année: 42 nouveaux écoliers et 72 élèves qui avaient déjà voulu commencer l’année dernière.

Classe de première année (les pupitres ne suffisent pas encore).

Classe de deuxième année

Classe de troisième année

Les enfants de ces 3 premiers niveaux ne vont à l’école que le matin ou l’après midi, et non pas toute la journée.

De plus, il y a beaucoup de nouveaux professeurs, pleins de bonne volonté mais qui manquent parfois de formation d’enseignants.

Le directeur de l’école à donc beaucoup de travail pour leur remise à niveau et leur intégration, surtout qu’il y en a qui viennent des autres régions lointaines.

UNE NOUVELLE BEAUCOUP MOINS GAIE….

Certains des enfants de l’école viennent de perdre leur papa. Les écoliers ont donc organisé une collecte de vivres pour soutenir cette famille endeuillée. Quelle solidarité! Quelle entraide!

Solidarité pour la famille endeuillée

Nous qui sommes si loin en France, nous ne pouvons pas faire pareil! Que nos prières accompagnent cette famille afin que notre Seigneur les soutienne dans cette épreuve.

ENFIN COTE METEO…..

Au Rwanda, c’est la saison des grandes pluies!

Espérons qu’elles soient moins intenses que l’année dernière, où de fortes précipitations avaient entrainé de nombreux dégâts et pertes humaines….

Posté par Céline D.

CENTRE « LE SECRET DE LA PAIX »

Apprenant tout récemment le décès du Père Ubald, fondateur du centre « le secret de la Paix », je me souviens de la chance que nous avons eue de découvrir cette magnifique église, vue du lac Kivu, alors que nous étions en bateau !

L’Abbé Ubald aimait ce site, du fait qu’il se trouve tout près du lac Kivu, car il ressemble aux environs du lac de Galilée où Jésus prêchait à la foule.
Il avait été profondément marqué par le Génocide en 1994 et il avait dédié tout son ministère sacerdotal à l’unité et à la réconciliation au Rwanda.

Il n’a cessé de prêcher le pardon qui, seul, peut guérir. 

Père Ubald avec les veuves du génocide
Rencontre avec les veuves sur le chemin du pardon

En novembre 2008, Mgr Jean Damascène , Evêque de Cyangugu a présidé la célébration eucharistique
et nomma le centre « Secret de la paix.
Puis en Août 2016, il a béni et inauguré les saints chemins

et les statues. Et il a solennellement annoncé que c’est un lieu pour les pèlerinages.
Depuis le 24/11/2010 jusqu’au 08/01/2021 l’abbé Ubald était le Directeur du Centre Spirituel Secret de la Paix.

Et quelques jours après cette vue de loin, nous y sommes allés . C’était le 29 juillet 2019, une quinzaine de jours seulement avant l’inauguration !

Le chantier n’est pas terminé, les ouvriers et les jardiniers sont en plein travail.

Nous sommes tous émerveillés de cette splendide et immense réalisation, où nous imaginons la foule des pèlerins venus de loin, pour prier et se réconcilier.
Nous visitons l’intérieur de l’église, puis les immenses jardins qui surplombent le lac,
et nous admirons le soleil couchant.

Spécialement, le 13 de chaque mois, date des apparitions de Fatima, les fidèles s’y rencontrent pour prier. A la veille de cette date, les fidèles y passent toute la nuit à prier et se confesser .

LE PROGRAMME QUOTIDIEN.
9h00 : prier le Rosaire & le Chemin de la Croix.
10h50 : Passer chez Jésus le Miséricordieux.
11h30 : La Messe.
12h30 : L’adoration et confession individuelle.
14h20 : Témoignages et Action de grâce.
14h50 : Aller chez Jésus le Miséricordieux et prier le chapelet de la Miséricorde divine.
15h20 : la procession du Saint Sacrement chez Jésus le miséricordieux.
15h25 : La rentrée du Saint Sacrement avec les fidèles qui chantent.
15h30 : Les litanies de l’Eucharistie et le chant de la sortie.

Jésus miséricordieux/ Yezu Nyirimpuhwe

Nous quittons les lieux, émus et heureux d’être venus prier ici, juste quelques jours avant l’inauguration officielle.

Célébration d'inauguration officielle du Centre.
Jour de l’inauguration du Centre

« Nous prions Dieu de lui accorder le repos éternel,
que la lumière sans fin brille sur lui et qu’il repose en paix. »  
Abbé Athanase KOMERUSENGE,
Chancelier du Diocèse de Cyangugu.

Posté par Catherine M.

AU FOYER DE CHARITE DU RWANDA

Nous étions partis dès 8 heures du matin de KIGALI, le 31 juillet 2019, pour 80 km, et nous commençons par une belle route de montagne, qui monte vers 2000 m d’altitude, peu à peu, nous sentons la fraîcheur !

Puis, nous continuons par 12 km de pistes… et nous découvrons enfin un cadre magnifique : collines, volcans, lacs, un écrin de verdure grandiose, devant le lac de Ruhondo.

C’est ici, dans ce cadre paisible, que nous découvrons le Foyer de charité « Vierge des pauvres ».

Connaissez-vous les Foyers de charité ?


Sûrement que oui ! Comme vous le savez, Marthe Robin ( née en 1902 dans la Drôme) , avait demandé au Père Finet, son accompagnateur spirituel, en 1936, de prêcher une retraite de 5 jours à Chateauneuf de Galaure.

Ce fut la naissance du 1° foyer, communauté à l’image des premiers chrétiens, qui mettaient en commun tous leurs biens.
Aujourd’hui, il existe 78 foyers sur 4 continents ! Et ils sont 2 au Rwanda ( Kigali et Ruhengeli )

Celui que nous découvrons ( Ruhengeli ) a été créé en 1965 ( c’était environ 30 ans avant le terrible génocide ), car :

Les responsables actuels organisent de nombreuses retraites : pour enfants, pour adolescents, pour adultes surtout ! elles essayent d’aider les familles en « travaillant » sur la régulation naturelle des naissances, afin de les libérer des méthodes artificielles.

A gauche, les bâtiment d’accueil des retraitants A droite, la chapelle

Les membres du Foyer nous accueillent avec simplicité et fraternité, pour nous faire visiter les lieux, où certains d’entre nous seraient bien restés une semaine !!

Nous célébrons l’Eucharistie dans cette belle chapelle, très simple et pure,

Puis, les animatrices nous offrent un temps convivial, bien agréable, avant de les quitter et de reprendre la route …

Nous étions très contents de découvrir ce Foyer dont certaines connaissaient notre diocèse de Rennes. Cela a facilité nos échanges. Nous gardons de bons souvenirs… et n’avons malheureusement pas eu le temps d’ entendre les magnifiques tambours …

Posté par Catherine M.

Les routes au Rwanda ?

Quel ne fut notre étonnement sur la variété de l’état des routes dans ce pays aux milles collines !

Le minibus de notre séjour
Notre joli mini bus presque tout terrain était prêt

Oui, le Rwanda, ce sont de belles routes goudronnées…

Un des routes goudronnées
Jusqu’ici tout va bien ….
Routes endommagées

Mais tout à coup, la route n’est plus « macadamisée » !

Circulation dense en ville, piétons, moto, voitures et camions s’entrecoupent et s’entrelacent.

Il y a eu aussi de belles pistes,

Pistes très montantes!
La main du chauffeur se cramponne …. et nous aussi !!
Pistes et beaucoup de poussières!
Ça commence à secouer !

Après, ça se complique !

Pistes au parc de Nyungwe
Nous passons à côté, parfois, ou bien ??

Un nouvel obstacle ( un tronc d’eucalyptus ) … à franchir plus ou moins rapidement !

Surprises de la route!
Un arbre barrait notre route
Les bucherons ont eu un bon coup de main de Lucien ! et nous avons pu passer…..
La pluie fait des dégâts
D’un côté un ravin, de l’autre la montagne

Bref le Rwanda, reconnu pour ses belles mille collines,
est aussi le pays des mille virages !

Des ponts en bois
Un joli petit pont de bois dans un virage, BRAVO au chauffeur !

Les temps de trajet ne se comptent pas en kilomètres, mais en heures,
heureusement le paysage est grandiose.
Que de souvenirs, même et surtout, quand il faut descendre
et marcher un peu,
si le passage est trop mauvais !

Pistes endommagées par l'érosion
Les effets de la pluie et de l’érosion

Il reste toujours un grand mystère, comment notre chauffeur a-t-il fait pour trouver son chemin au milieu de toutes ces pistes sans panneaux indicateurs (ou presque) ?….

David, notre chauffeur
Notre chauffeur, du début à la fin

nous l’avons bien félicité, et remercié de nous avoir tous ramenés
sains et saufs… jusqu’à l’aéroport !

Posté par Céline D.